Comment estimer son salaire en Suisse

Savoir quel salaire suisse demander pour un emploi en Suisse : c’est probablement l’une des tâches les moins faciles dans le processus de recrutement, et particulièrement si vous êtes étranger (frontalier ou résident étranger).

Pour faire une estimation au plus juste de ce que vous valez sur le marché du travail en Suisse, voici quelques informations indispensables.

Pourquoi il est important d’avoir une idée assez précise de son futur salaire

Tout d’abord, connaître le prix auquel le marché est prêt à vous acheter est une information importante, que vous soyez en poste ou pas : si vous êtes en poste, cette information peut vous permettre de renégocier votre salaire, et si vous n’êtes pas en poste ou cherchez à partir, cela vous aidera fatalement à un moment ou un autre pour juger une proposition de salaire ou pour indiquer vos prétentions à un employeur potentiel. Et surtout, cela vous évitera de vous faire avoir, et notamment si vous êtes étranger, certaines entreprises suisses, heureusement rares, profitant de votre position d’étranger pour vous proposer un salaire à la baisse (le dumping salarial). Cette démarche vous permettra par exemple de refuser les propositions qui ne sont pas dans le marché.

Quelques ressources indispensables pour estimer et calculer son salaire en Suisse

  1. Proposition de salaire en Suisse : 10 réflexes à adopter avant de dire oui
  2. 5 bonnes raisons de refuser un salaire trop bas
  3. Tout savoir sur le salaire suisse (sur notre site Travailler-en-Suisse.ch)
  4. Calculer son salaire minimum en Suisse
  5. Calculer son salaire net mensuel et simuler sa feuille de salaire (Travailler-en-Suisse.ch)
  6. Les 10 secteurs d’activité qui paient le mieux en Suisse
  7. Salaire des cadres de la Finance, de la Banque et de la comptabilité en Suisse
  8. Salaire des étrangers en Suisse : comment négocier ?
  9. Salaires en Suisse : la question des bonus
  10. Pourquoi voulez-vous travailler en Suisse ? Pour le salaire bien sûr !

Les 3 plus gros pièges à éviter concernant le salaire (pour les étrangers principalement)

Piège n°1 : convertir son salaire en EUR en francs suisses et comparer

Beaucoup de candidats font l’erreur de convertir le salaire qu’ils ont actuellement lorsqu’ils sont en poste ou ailleurs (hors de Suisse) et comparent la proposition de salaire d’une entreprise suisse avec ce chiffre : c’est un non sens total, puisque les coûts de la vie sont en général très différents, et surtout l’offre et la demande sur le marché du travail également. Il faut réellement s’informer sur les prix pratiqués en Suisse pour votre métier, et ne pas faire l’économie de ces recherches.

Prenons le cas suivant : vous gagnez en France 1’500 EUR. On vous propose en Suisse 2’500 CHF (soit, au cours actuel, environ 2’080 EUR). Génial, vous avez fait une bonne affaire. Sauf que quelques temps après, vous vous rendez compte que pour un profil comme le vôtre, les entreprises rémunèrent 3’000 CHF…

Piège n°2 : accepter un salaire plus bas que le marché

Se faire avoir parce qu’on ne connait pas les salaires du marché est une chose, accepter de se faire avoir en est une autre… Je vous déconseille fortement d’accepter un salaire notoirement plus bas que le marché, sauf si certaines contrepartie vous sont proposées (par exemple, des perspectives de progression réelles et intéressantes)

Piège n°3 : être trop gourmand et se décrédibiliser

Certains d’entre-vous veulent faire l’économie d’une recherche d’information sur les salaires en Suisse, et pensent qu’il suffit de multiplier par 2, 2,5 ou 3 le salaire français converti en franc suisse. Ce n’est bien sûr pas comme cela que cela fonctionne, avec une telle approche vous risquez de perdre toute crédibilité.

Recevez des informations sur les salaires en Suisse

Je publie régulièrement des articles sur les salaires en Suisse. Si ce sujet vous intéresse et si mes articles vous ont plu, alors abonnez-vous à notre newsletter ou recevez tous les articles de ce blog directement dans votre boîte mail avec le flux RSS. Promis, je ne vous spammerai pas.

PARTAGEZ