Les 10 métiers les plus recherchés en Suisse

Quels sont donc ces métiers en Suisse qui sont tant recherchés ?

10-metiers-manpower-suisse

Manpower Suisse a sorti il y a quelques semaines une étude sur les pénuries de talents en Suisse pour l’année 2009 (et dont vous pourrez consulter un résumé sur le site www.travailler-en-suisse.ch. Les entreprises suisses sont parmi celles qui ont le plus de peine à recruter certains profils qualifiés ou spécialisés, ce qui représente en général de véritables opportunités d’emploi pour les travailleurs étrangers. Voici la liste :

1 – le personnel de gestion et de direction

2 – les ouvriers qualifiés

3 – les ingénieurs

4 – les spécialistes IT et métiers de l’informatique

5 – les techniciens (et particulièrement ceux de production, d’exploitation, d’ingénierie et d’entretien)

6 – les mécaniciens

7 – les designers

8 – les ouvriers non qualifiés

9 – les collaborateurs au service externe

10 – le personnel pour l’hôtellerie restauration

Très souvent, j’entends ici et là des personnes prétendre que les entreprises suisses ne recherchent que des ingénieurs ou des universitaires… Cette liste est là pour tordre le cou à cette croyance. Alors si vous êtes dans une de ces catégories et que vous voulez travailler en Suisse, à vos CV !

Vous pouvez aussi consulter plus d’informations sur l’étude Manpower sur la pénurie de talents en Suisse et dans le monde.

(note du 30/11/2010 : voir également le classement 2010)

RSS_32 Recevez par mail directement tous les nouveaux billets du blog de Travailler en Suisse ou abonnez-vous au flux RSS

PARTAGEZ

Publicité

600x150boostez-votre-carrierejpg

Commentaires

  1. a écrit

    Dans ce cas la, on se demande vraiment pourquoi les boites en Suisse font si peu d’effort pour recruter. Franchement, je ne pense pas qu’il y ait de penurie quelconque. Ce qu’il y a c’est du chomage et un systeme de recrutement qui depent exclusivement des reseaux et du sur-place. S’il y avait un besoin reel, les methodes s’adapteraient. Inutile donc de faire croire des betises a ceux qui recherchent sincerement.

    • David Talerman a écrit

      @Jerome

      Je sens comme une pointe d’amertume dans le ton… L’étude Manpower est suffisamment significative pour que ses résultats ne soient pas remis en cause. Avec plus de 700 entreprises interrogées en Suisse… Par ailleurs, les retours de terrain que j’aie la confirment clairement. Par exemple, un recruteur recherche depuis des mois des grutiers pour des chantiers pour la construction, sans succès. L’industrie pharma peine à recruter, des centaines de postes sont ouverts.
      Certes, les entreprises sont un peu plus frileuses, mais le monde ne s’arrête pas.
      Peut-être faites-vous partie d’une catégorie de professionnels qui sont en surnombre sur le marché.
      Ou bien autre raison, peut-être plus difficile à digérer : votre approche du marché suisse n’est peut-être pas bonne quant à votre recherche d’emploi.

  2. a écrit

    Je suis étonné qu’il n’y ait pas dans cette liste d’architectes…je trouve pour ma part qu’on en manque cruellement, enfin bien sûr pas ceux qui se content de 4 murs en béton.

  3. a écrit

    Pour répondre à Jérome, ce n’est pas non plus toujours facile de recruter, témoin la dernière personne recrutée dans mon entreprise, est resté juste 6 mois (problème familiaux, inadaptation…), sans juger des raisons, trouver un spécialiste qui ne reste que 6 mois n’est pas du tout interessant. D’autre part beaucoup de candidats potentiels ne sont pas vraiment prêt a s’expatrier et abandonnent au dernier moment…dans ces conditions le recrutement passif (avec un minimum d’effort) permet de sélectionner les candidats vraiment motivés.

    Ceci dit les études sont souvent en retard, et le marché du travail en ce moment n’est pas très positif.

  4. laly a écrit

    Bonjour,

    Avant toutes choses je tenais à vous remercier ; les informations contenues dans vos différents articles sont une véritable mine d’informations .
    je souhaitais savoir toutefois s’il était possible de bénéficier de vos connaissances sur les conditions et modalités de recrutement dans un domaine plus particulier .
    je suis en effet fraichement diplomée de Science politique au sein de l’institut d’études politiques de toulouse mais également de Droit public .

    Aussi , quelles vers quels types d’emplois ou vers quels organismes puis je me tourner avec ce type de cursus ?
    Mes recherches actuelles sont orientées vers le journalisme et l’administration , voire le conseil ( analyse des politiques publiques .. ) mais j’ai certains doutes concernant l’équivalence de mes diplômes dans les profils recherchés par les recruteurs ..

    je vous remercie ,

  5. mouf a écrit

    bonjours
    je suis de belgique vue la situation en belgique,ca devient dur
    j ai travaillais 9 ans dans une usine alimentaire puis licencier ,j ai pas de bagage mais trés trés courageu alors je voulais savoire si je peux trouver du boulot sur le marché suisse quel sont mes chance? merci

    • a écrit

      Bonjour,

      Le marché de l’emploi en Suisse se resserre pas mal en ce moment . Concernant vos chances de trouver : si vous exercez un métier où il est difficile de recruter (soit parce que ces métiers sont durs et n’intéressent pas les locaux, soit parce que ces métiers sont mal payés, soit les 2, soit encore parce que votre profil est un profil « rare » dû à une spécialisation ou une compétence qu’on trouve difficilement localement) alors vous avez une chance de trouver. Dans les autres cas, la chance de trouver sera très mince.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *