Nouveau forfait mobile tout compris pour frontalier par Transatel : une offre réservée aux 1000 premiers

Transatel, l’opérateur mobile qui propose des offres télécom spécialement adaptée aux frontaliers (avec notamment une seule carte SIM, un seul téléphone et 2 numéros, un suisse et un français) nous annonce que la société commercialise depuis peu un forfait tout compris (ou presque) pour les frontaliers en Suisse.

L’offre de téléphonie mobile pour frontaliers de Transatel, entre autres avantages, permet de remplacer les frais de roaming par des frais de transfert beaucoup plus réduits, ce qui permet de réduire la facture pour les utilisateurs.

Avec cette nouvelle offre tout compris, appelée EasyPAss+, certains frais de transfert sont réduits à zéro, et les frais de réception des SMS sont également gratuits.

Le prix de l’abonnement varie selon la durée de l’abonnement (12 ou 24 mois), et selon la durée choisie (2h, 4h, 6h ou 10h). Suivant les durées choisies choisies, les tarifs vont de 32 euros à 119 euros par mois.

Attention, cette offre est limitée au 1 000 premiers clients.

Transatel sort une (vraie) offre mobile pour les frontaliers

Je vous l’annonçais en mars dernier, la première véritable offre de téléphonie mobile pour frontaliers devait voir le jour.

C’est à présent chose faite (du moins c’est plus qu’imminent), et c’est la société Transatel, spécialisée dans les offres de téléphones mobiles pour frontaliers et aujourd’hui présente en Belgique et Luxembourg qui en est à l’origine.

Le concept de Transatel en un clin d’oeil

En quelques lignes, le concept de l’offre de Transatel est le suivant :

- 1 seul abonnement

- 1 seule carte SIM, et donc un seul téléphone (enfin !)…

- qui donnent droit à 2 numéros, un français et un suisse

- coût du roaming en Suisse pour les appels en France : 0

- coût du roaming en France pour les appels en Suisse : 0

(le roaming, c’est le coût que vous payez lorsque vous avez un numéro français et que vous passez par un réseau suisse pour recevoir ou passer des appels).

Pour les adeptes d’internet via les smartphones, le roaming peut tuer votre facture. Transatel offre la possibilité de souscrire de tels abonnements (offres data).

La plupart des abonnements proposés par Transatel disposent de minutes gratuites de communication.

LA solution de téléphonie mobile pour les frontaliers en Suisse

Je vous reparlerai de leur offre dans un prochain billet, après avoir testé « en vrai » leur service.

Mais sur le papier et d’après les informations dont je dispose sur les pays où la société est déjà présente, cette offre se présente comme LA solution pour les frontaliers. Chez Travailler-en-Suisse.ch nous y croyons, et nous nous sommes associés à Transatel pour le lancement de leur nouveau service.

Si vous avez testé leur service, dites-le nous !

Téléphonie mobile pour frontaliers : enfin une vraie offre transfrontalière (scoop)

Une nouvelle offre de téléphonie mobile pour frontaliers

Rajout du 12 août 2010 : l’opérateur est à présent connu, c’est Transatel.

Voici un scoop en avant première : une société de téléphonie mobile va sortir dans quelques semaines une offre qui me paraît intéressante pour les frontaliers qui travaillent en Suisse et vivent en France.

Véritable serpent de mer (je vous parlais en avril 2007 d’une offre transfrontalière qui n’a finalement jamais fonctionné ni vu le jour), LA solution mobile idéale pour les frontaliers n’avait jamais vraiment été développée : les frontaliers étaient condamnés à payer deux abonnements (un français et un suisse) ou en conserver un mais à payer le roaming (le roaming, c’est lorsque par exemple vous avez un abonnement français et que vous recevez un appel en Suisse, votre opérateur vous facture alors ce qu’on appelle des frais de roaming, car vous « empruntez » les ondes d’un opérateur suisse pour recevoir votre appel).

Une vraie offre mobile bien pratique pour les travailleurs frontaliers

Sous la forme d’un seul abonnement, la société vous proposera deux numéros, un numéro français et un numéro suisse. Que vous soyez en Suisse ou en France, vous ne paierez donc pas le roaming.

Bref, j’attends de voir les tarifs proposés, mais je pense que cela pourrait être une solution assez intéressante. Je relayerai l’information dès que j’en saurai plus de la part de la société.

Frontaliers, comment utilisez-vous votre mobile ?

J’aimerais avoir votre avis sur quelques points concernant la téléphonie mobile pour frontaliers :

1 – Utilisez-vous un téléphone ou deux (un abonnement suisse et un français) ?

2 – Si vous en avez deux, éteignez-vous l’un de vos téléphone lorsque vous passez la frontière ?

3 – Quelles sont vos astuces pour éviter de payer le roaming ?

Telecom : Suisse – 1, France +1

mobiles-suisseJe prends ma plume ce matin pour vous parler d’une information plutôt importante qui est passée presque inaperçue, tant les feux de l’actualité en Suisse étaient braqués ailleurs.

Une tendance des prix des télécommunication qui allaient dans le bon sens pour les consommateurs

Vous le savez peut-être, les coûts des télécommunication sont, en Suisse, assez élevés. Une étude récente a cependant montré que les offres d’un des trois opérateurs, Sunrise, étaient plutôt bien positionnées en termes de prix en comparaison internationale, et étaient même moins chères que les meilleures offres françaises (pour une catégorie d’utilisateurs).  La tendance allait donc dans le bon sens pour les consommateurs du marché suisse, les prix « télécom » étant historiquement très élevés en Suisse.

2 des 3 opérateurs télécom en Suisse fusionnent… pour le meilleur des sociétés, et réservant le pire aux consommateurs

Et c’est là que la mauvaise nouvelle arrive : il y a quelques semaines, deux des trois opérateurs présents en Suisse, Orange et Sunrise, annoncent un fusion…  Je ne suis pas un spécialiste du marché des télécommunications, mais j’ai tout de même le sentiment que tout ceci ne risque pas d’être bénéfique pour le consommateur final. Moins de compétition = prix qui prennent l’ascenseur.

Je suis juste scandalisé que l’organe de surveillance, la COMCO, ait laissé faire. On soupçonnait déjà la Confédération de ne pas être très « énergique » dans le dossier Swisscom (qui a franchement fait trainer pour laisser des conditions normales d’accès aux concurrents pour le dernier kilomètre), mais là cette décision est très étonnante.

A l’inverse, et pratiquement au même moment, on se réjouissait en France d’avoir un 4ème opérateur mobile (Free),  ce qui devrait permettre de faire baisser la note des utilisateurs de téléphonie mobile.

Et vous, que pensez-vous de cette fusion ?

Et avant de se quitter, je vous souhaite à tous de bonnes fêtes.

RSS_32 Recevez par mail directement tous les nouveaux billets du blog de Travailler en Suisse ou abonnez-vous au flux RSS

Prix de la téléphonie mobile en Suisse : des offres plus coûteuses en France !

Les prix de la téléphonie mobile en Suisse ne sont pas aussi élevés que ce qu’on pourrait croire. C’est ce qui ressort d’une étude internationale sur les différentes offres de téléphonie mobile dans une trentaine de pays (Suisse, Allemagne, France, États-Unis…). Menée par l’OCDE – et donc complètement indépendante – elle apporte une dimension très intéressante en tenant compte du pouvoir d’achat de chaque pays.

Une étude sur la téléphonie mobile qui permet une comparaison des coûts entre plusieurs pays

Ainsi, les offres mobiles sont jugées non seulement sur la base de leur coût dans le pays, mais également sur la base d’un coût qui est comparable entre tous les pays. Pour plus de simplicité dans la comparaison, les coûts sont en dollars.

Cette étude tient compte de 3 comportements d’utilisation vis-à-vis du mobile : petite utilisation (6 heures d’appels, 396 SMS, 8 MMS), utilisation moyenne (13 heures d’appels, 600 SMS, 8 MMS), utilisation intensive (28 heures d’appels, 660 SMS, 12 MMS). Ces consommations sont annuelles.

Les meilleures offres de téléphonie mobiles suisses sont dans le top 10 des offres les moins chères

Avant de revenir avec une analyse plus poussée de cette étude que je n’ai pas encore complètement digérée, voici  quelques résultats assez inattendus : les meilleures offres suisses de téléphonie mobile sont toutes dans le top 10 des meilleures offres sur 30 pays (quel que soit le profil d’utilisation). Et ce sont toutes des offres de l’opérateur Sunrise.

Pour comparaison, les meilleures offres françaises de téléphonie sont au mieux à la 19ème position de chaque classement.

utilisation intensive - coût téléphonie mobile - source : OECD - Communications Outlook 2009

utilisation intensive - coût téléphonie mobile - source : OECD - Communications Outlook 2009

Par exemple, pour une utilisation intensive, la meilleure offre en Suisse (Sunrise, Zero Plus) revient en moyenne à 397 $ (en tenant compte du pouvoir d’achat du pays – valeur effective sans tenir compte du pouvoir d’achat du pays : 671 $), alors que la meilleur offre française (SFR, Essentiel 3h 24 mois) revient à 604 $ (valeur effective sans tenir compte du pouvoir d’achat : 839$). Que ce soit en tenant compte du pouvoir d’achat du pays ou non, les offres de Sunrise sont moins chères que les meilleures offres françaises…

Bien que l’étude complète de l’OCDE soit payante, le quotidien genevois « Le Temps » l’a mis en téléchargement gratuit, mais à mon avis cela ne durera pas. Voici le lien vers l’étude complète pour les plus acharnés d’entre-vous « OECD Communication Outlook 2009 (en anglais) »… Et patience, le document fait 15 Mo.

Pour plus d’informations sur la téléphonie mobile en Suisse, vous pouvez consulter la page « Téléphonie et Internet en Suisse » sur le site Travailler-en-Suisse.ch

Téléphonie mobile en Suisse : attention aux arnaques !

La téléphonie mobile en Suisse a parfois quelques limites.

Swisscom dénonce en effet dans un communiqué les méthodes commerciales visiblement abusives de la société Echovox. Ainsi, si vous recevez un SMS non sollicité d’un numéro inconnu vous promettant de participer à un tirage au sort, est-il nécessaire de vous dire qu’il vaut mieux ne pas répondre ?

Si vous répondez, vous courrez le risque d’accepter sans le savoir de recevoir des messages commerciaux qui vous coûteront 3 francs l’unité. A raison d’une vingtaine de message par mois, faites le calcul du surcoût sur votre facture.

Ce procédé, qui serait immédiatement hors-la-loi  dan beaucoup de pays, est « limite » en Suisse compte tenu d’une législation pas tout à fait au point sur ce sujet.

Plus d’informations sur le site ouVertures.info.