Plusieurs centaines de postes à pourvoir en Suisse

Je n’annonce pas toujours que de bonnes nouvelles sur  ce blog. Mais aujourd’hui, je suis vraiment très heureux de vous dire que dans quelques jours aura lieu un évènement au cours duquel plusieurs centaines de postes à pourvoir en Suisse devraient être proposés, dans plusieurs secteurs et notamment dans le secteur de l’industrie horlogère.

Le 2ème salon de l’emploi transfrontalier : offres d’emploi et conférences

Outre ces offres d’emploi, vous trouverez au salon de l’emploi transfrontalier pas mal d’informations et conseils utiles pour vos candidatures, comme par exemple des présentations d’entreprises, des mini-conférences sur la rédaction de CV, de lettres de motivation, ou de techniques de recherches d’emploi sur Internet (conférences que je vais animer).

Venez rencontrer des entreprises suisses et françaises

Les entreprises présentes au salon de l’emploi transfrontalier sont prestigieuses : Migros, Jaeger Lecoultre, Baud industries, Crédit Agricole Financements, Photomaton suisse, Crédit Mutuel… Ces entreprises vont non seulement proposer des postes à pourvoir, mais également des courtes présentations : utiles pour ceux qui veulent en savoir plus sur une entreprise qui les intéresse. Et surtout, vous aurez l’occasion de discuter directement avec les professionnels présents.

Venez me rencontrer à Annemasse

Quand je ne serai pas en conférence, je serai sur place au salon, au stand du Groupement transfrontalier européen, pour donner quelques conseils, discuter avec les candidats, les aiguiller, les aider. Bref, je serai « un peu » là pour vous.

Alors réservez le 29 et 30 septembre prochain, et rendez-vous à Annemasse.

Plus d’informations sur le forum de l’emploi transfrontalier sur le site du Groupement transfrontalier européen. L’entrée est gratuite.

 

2ème et 3ème pilier : la taxation sera bien de 6,75% (taux réel)

Après les députés, les sénateurs ont voté cette nuit le projet d’amendement concernant la taxation du 2ème et 3ème pilier. Cette information vient clôturer un dossier qui a été ouvert en 2008 par le Groupement transfrontalier européen, qui signe ici une très belle victoire (et que je remercie au passage).

Aussi, pour tous les frontaliers et anciens résidents français en Suisse qui souhaitent rapatrier les avoirs de leur 2ème ou 3ème pilier, le taux d’imposition sera de 7,5%, avec un abattement de 10%, ce qui correspond au final à un taux d’imposition réel de 6,75%.

Cette nouvelle va notamment permettre de débloquer pas mal de dossiers de demandes de prêts immobiliers de frontaliers qui souhaitaient acheter leur résidence principale en apportant au capital une partie de leur 2ème pilier. Comme il n’était pas vraiment possible de savoir quel taux d’imposition serait finalement appliqué, beaucoup de frontaliers ont dû « geler » leur projet. A présent, les choses sont claires.

Pour en savoir plus sur l’historique de cette affaire, consultez notre billet concernant l’imposition du 2ème pilier pour les frontaliers.

Vous pouvez également consulter le communiqué de presse du Groupement transfrontalier européen ci-dessous :

RSS_32 Recevez par mail directement tous les nouveaux billets du blog de Travailler en Suisse et devenez fan du Groupe Facebook « Travailler et vivre en Suisse« 

Imposition du 2ème pilier pour les frontaliers : un amendement favorable voté dans les prochains jours

Les frontaliers seront finalement imposés sur le 2ème pilier, mais dans des proportions que je juge raisonnables : il y a quelques mois, la loi française prévoyait une taxation du 2ème pilier d’environ 30% pour les frontaliers qui décidaient de rapatrier une partie de leur capital retraite (pour l’achat d’une maison en résidence principale par exemple). Depuis quelques jours, ce taux a considérablement baissé et va faire l’objet d’un amendement.

Un taux d’imposition réel du 2ème pilier à 6,75%

En effet, les parlementaires français, sous la pression du Groupement transfrontalier européen, ont fini par s’accorder sur un taux d’imposition beaucoup plus bas : le capital sera en effet taxé à 7,5%, avec un abattement de 10%. Dans les faits, cela revient à bénéficier d’un taux d’imposition réel de 6,75%, soit moins que dans la plupart des cantons suisses (les cantons prévoient la taxation à la source des capitaux du 2ème pilier rapatriés, et auparavant, en l’absence de taxation en France, il suffisait de déclarer en France les sommes pour se voir rembourser l’impôt à la source).

Une loi rétroactive depuis début 2011

La loi sera rétroactive, les personnes qui ont rapatrié une partie de leur 2ème pilier depuis le début 2011 en bénéficieront. Selon le communiqué de presse du Groupement transfrontalier européen, cet amendement devrait être voté dans quelques jours.

C’est une excellente nouvelle, notamment pour ceux qui souhaitent utiliser une partie de leur 2ème pilier pour financer l’achat de leur résidence principale via un crédit immobilier en devise. Jusqu’à présent, beaucoup de dossiers étaient « gelés », les futurs propriétaires attendant notamment d’y voir plus clair en terme d’imposition.

Je remercie pour ma part mon partenaire le Groupement transfrontalier européen, qui bataille dur depuis 2007 sur ce dossier.

RSS_32 Recevez par mail directement tous les nouveaux billets du blog de Travailler en Suisse et devenez fan du Groupe Facebook « Travailler et vivre en Suisse« 

Imposition du 2ème pilier pour les frontaliers : vers une révision de la loi

Je vous l’annonçais il y a quelques jours concernant l’imposition du 2ème pilier : Bernard Accoyer, le président de l’Assemblée nationale, est venu faire une annonce à l’assemblée générale du Groupement transfrontalier européen. Je n’y étais pas, mais voici, en résumé, ce qui s’y est dit : le président de l’Assemblée nationale a assuré que les frontaliers et le Groupement transfrontalier européen pouvaient compter sur son soutien dans le dossier du 2ème pilier, pour faire en sorte que la taxation lourde prévue par la France pour les capitaux rapatriés dans le cadre du 2ème et du 3ème pilier soit revue à la baisse.

Un impôt libératoire pour le 2ème pilier pourrait être envisagé

Lors de cette assemblée, le Groupement transfrontalier européen a proposé d’autres alternatives, comme par exemple un impôt libératoire sur le capital, mais avec un taux inférieur à celui de la Suisse. L’adoption de ce mécanisme permettrait ainsi que les revenus des capitaux des 2ème et 3ème pilier ne soient plus taxés par la France et donc non pris en compte dans le calcul du revenu fiscal de référence des frontaliers. Le Groupement transfrontalier européen a par ailleurs semble-t-il négocié une rétroactivité de la future loi au 1er janvier 2011.

Prochaine étape : juin 2011

L’Assemblée nationale traitera ce dossier au mois de juin 2011.

Je vous tiendrai informé de la suite.

Le Communiqué de presse du Groupement transfrontalier européen

RSS_32 Recevez par mail directement tous les nouveaux billets du blog de Travailler en Suisse et devenez fan du Groupe Facebook « Travailler et vivre en Suisse« 

Conférences sur l’emploi en Suisse à télécharger

Comme toujours après chacune des conférences que je donne, il est possible de télécharger les présentations, dans une version un peu allégée. Mais sans les commentaires, pour cela, il fallait vous déplacer.

Aujourd’hui, je vous en propose 2, issues de mes interventions au salon des frontaliers à Annemasse les 14, 15 et 16 avril derniers :

La rédaction d’un CV et d’une lettre de motivation en Suisse

Dans cette conférences, retrouvez un résumé des différentes techniques nécessaires à la rédaction de CV et de lettres de motivation efficaces.

Vous pouvez télécharger la conférence sur les CV et les lettres de motivation sur le site Travailler-en-Suisse.ch. La présentation est sur le site depuis lundi dernier, mais nous avons eu un problème technique que nous avons seulement relevé aujourd’hui. Vous pouvez donc à nouveau télécharger le document, cette fois sans problème.

L’utilisation du Web pour une recherche d’emploi en Suisse

Je vous propose dans cette conférence une sélection d’outils extrêmement pratiques et concrets. Que ce soit pour la veille, pour la recherche d’informations, pour l’e-réputation ou l’utilisation des réseaux sociaux, vous y trouverez de nombreux conseils. Je vous invite, en complément, à jeter un oeil sur notre rubrique « Travailler« .

La conférence sur l’utilisation du Web pour une recherche d’emploi en Suisse peut être téléchargée sur le site Travailler-en-Suisse.ch.

Si vous étiez présent à ces conférences, dites-moi ce que vous en avez pensé, et si d’autres sujets pourraient vous intéresser.

Conférences sur l’emploi en Suisse : retrouvez-moi les 14, 15 et 16 avril prochain

Dans le cadre du 8ème salon des transfrontaliers organisé par le Groupement transfrontalier européen à Annemasse, je donne 3 conférences et ateliers sur les thèmes de l’emploi en Suisse :

- Rédiger un CV et une lettre de motivation en Suisse : le jeudi 14 avril, de 16h à 18h

- Rédiger un CV et une lettre de motivation en Suisse : le vendredi 15 avril, de 14h à 16h

- Rechercher un emploi en Suisse par Internet : le samedi 16 avril, de 10h à 12h

J’espère que j’aurai le plaisir de vous y retrouver. L’entrée au salon est relativement abordable (3 euro), et c’est un rendez-vous que je conseille à tous les frontaliers ou à tous ceux qui souhaitent le devenir. Même si les salles sont assez spacieuses (l’une d’entre-elle propose environ 250 places), l’expérience a montré qu’il n’y avait pas de place pour tout le monde.

Vous y trouverez de nombreux prestataires, ainsi que d’autres conférences très intéressantes sur la vie en Suisse ou l’emploi en Suisse.

Je serai également présent sur le stand du Groupement transfrontalier européen pendant ces 3 jours, et répondrai à vos questions.

Lieu : salle Martin Luther King – Rue du Dr Baud – 74 100 Annemasse