Quelques conseils pour la rédaction d’une lettre de motivation en Suisse (vidéo)

Ecrire une (bonne) lettre de motivation en Suisse est souvent un exercice perçu comme difficile par beaucoup de candidats. Et à juste titre, car écrire une bonne lettre, cela prend du temps et nécessite d’être organisé, d’avoir une méthodologie.

Je vous propose de retrouver une présentation au format vidéo d’une conférence que j’ai donnée dans le cadre du salon de l’emploi transfrontalier des 29 et 30 septembre dernier et dans laquelle vous retrouverez pas mal d’informations utiles. J’ai essayé de résumer en moins de 10 minutes ce qu’il faut absolument savoir sur le sujet. En complément de cette vidéo, retrouvez sur le site Travailler-en-Suisse.ch l’intégralité de cette conférence sur les lettres de motivation, au format pdf.

 

Vous y étiez ? Dites-moi ce que vous en pensez. Vous découvrez la vidéo ? Dites-le moi aussi.

Conférence « Travailler en Suisse » à Grenoble le 22 septembre 2011

Juste un petit mot pour vous informer que je serai en conférence à Grenoble le 22 septembre prochain à 14h.

Je parlerai de tous les aspects du travail et de la vie en Suisse : emploi (secteurs qui recrutent), conditions de travail, conditions de salaire,  assurances sociales…

Si vous voulez me rencontrer là-bas, il faut vous inscrire par email auprès de Pôle Emploi International (a2sisere.38074(at)pole-emploi.fr), qui est l’organisateur. Le nombre de places est limité.

Ah, j’oubliais : c’est bien sûr gratuit. Retrouvez ci-dessous les détails sur le lieux, les horaires et modalités d’inscription.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Conférences sur l’emploi en Suisse à télécharger

Comme toujours après chacune des conférences que je donne, il est possible de télécharger les présentations, dans une version un peu allégée. Mais sans les commentaires, pour cela, il fallait vous déplacer.

Aujourd’hui, je vous en propose 2, issues de mes interventions au salon des frontaliers à Annemasse les 14, 15 et 16 avril derniers :

La rédaction d’un CV et d’une lettre de motivation en Suisse

Dans cette conférences, retrouvez un résumé des différentes techniques nécessaires à la rédaction de CV et de lettres de motivation efficaces.

Vous pouvez télécharger la conférence sur les CV et les lettres de motivation sur le site Travailler-en-Suisse.ch. La présentation est sur le site depuis lundi dernier, mais nous avons eu un problème technique que nous avons seulement relevé aujourd’hui. Vous pouvez donc à nouveau télécharger le document, cette fois sans problème.

L’utilisation du Web pour une recherche d’emploi en Suisse

Je vous propose dans cette conférence une sélection d’outils extrêmement pratiques et concrets. Que ce soit pour la veille, pour la recherche d’informations, pour l’e-réputation ou l’utilisation des réseaux sociaux, vous y trouverez de nombreux conseils. Je vous invite, en complément, à jeter un oeil sur notre rubrique « Travailler« .

La conférence sur l’utilisation du Web pour une recherche d’emploi en Suisse peut être téléchargée sur le site Travailler-en-Suisse.ch.

Si vous étiez présent à ces conférences, dites-moi ce que vous en avez pensé, et si d’autres sujets pourraient vous intéresser.

RSS_32 Recevez par mail directement tous les nouveaux billets du blog de Travailler en Suisse et devenez fan du Groupe Facebook « Travailler et vivre en Suisse« 

Emploi en Suisse : les questions que les frontaliers se posent le plus

La semaine passée, j’ai animé des conférences sur l’emploi en Suisse dans le cadre du forum de l’emploi transfrontalier organisé par le Groupement transfrontalier européen.

C’est souvent un moment d’échange très intéressant qui me permet notamment de bien mesurer les attentes et parfois les inquiétudes des personnes. Une prise de température directe de ce qui pose problème aux candidats sur le marché suisse en quelque sorte.

Les références

Lors de la conférence sur les CV en Suisse et les lettres de motivation, j’ai eu plusieurs questions au sujet des références : les Français ne connaissent en général pas le principe des références, car il n’est pas du tout utilisé sur le marché du travail. Il consiste notamment à indiquer dans son CV (ou pas, car ce n’est pas une obligation) une liste de personnes susceptibles de parler du professionnel que vous êtes, et de la personne. Les personnes mises en références sont souvent les supérieurs hiérarchiques, mais pas seulement : ils peuvent être des notables (référence sociale) ou des professionnels avec qui vous avez travaillé.

Dans les tous les cas, les références doivent être prévenues si vous décidez de les inscrire dans votre CV : c’est impératif. Enfin, sachez que d’un point de vue de la loi, le recruteur n’a le droit d’appeler vos références qu’après vous l’avoir demandé. Mais en pratique, même s’ils s’en défendent, les recruteurs contacteront parfois sans vous prévenir les références indiquées dans votre CV lorsque le recruteur les connait bien.

Autre question souvent posée : faut-il indiquer dans son CV ses références ou dire qu’elles sont disponibles sur demande ? Le fait de faire apparaître ses références est plutôt rassurant pour le recruteur, car cela signifie que vos relations de travail se sont achevées dans de bonnes conditions. Le fait de ne pas les mettre peut donc laisser planer un doute.

Pour les étrangers qui n’ont jamais travaillé en Suisse, il est tout à fait possible d’indiquer des références non Suisses.

Le CV : peut-il faire plusieurs pages en Suisse ?

Pour des questions de temps, le recruteur préférera souvent un CV synthétique, c’est certain. En revanche, il n’y a pas la même impérieuse nécessité de ne pas dépasser une page pour le CV, comme c’est le cas en France (2 si vous êtes un professionnel confirmé). Prenez vos aises, et faites en sorte que votre message soit clair, mais en organisant bien votre CV.

En particulier, les travailleurs étrangers ont intérêt à expliquer le contenu de leur formation, qui n’est pas toujours connue en Suisse, ainsi que les expériences passées (secteur d’activité, entreprises notamment). Du coup, cela nécessite de prendre un peu de place pour expliquer tout ceci.

Faut-il une photo ou pas sur le CV suisse ?

C’est la question qui revient tout le temps. La logique est la suivante : si vous avez un métier où le physique est important (hôtesse, métier d’accueil ou en contact avec la clientèle…) il est de bon ton de mettre une photo. Pour les autres métiers, c’est à votre discrétion. Dans tous les cas, si vous mettez une photo, mettez une vraie photo professionnelle, prise par un professionnel. Cela vous coûtera un peu d’argent, mais vous pourrez la réutiliser.

Pour ma part, j’ai également insisté, mais peut-être pas suffisamment, sur l’intérêt de mettre dans son CV ses compétences et ses résultats concrets.

La lettre de motivation doit être personnalisée

Dans sa forme, la lettre de motivation est sensiblement la même en Suisse qu’en France. Pour la Suisse, je conseillerai toutefois aux candidats d’insister davantage sur l’expérience et les réalisations concrètes, plus que sur les diplômes (sauf si vous êtes jeune diplômé).

Dans tous les cas, rien de plus pénible pour un recruteur de recevoir une lettre de motivation « bateau », plate, qui pourrait être envoyée à 10 autres entreprises de la même manière. Mon conseil est d’attirer l’attention du recruteur dès les premières lignes, il y a de nombreuses techniques pour cela. Evitez en phrase d’introduction de dire que vous écrivez pour tel poste, en réponse à telle annonce ou que c’est une candidature spontanée : mettez tout ceci en objet, et rentrez directement dans le vif du sujet. Vous trouverez de nombreux exemples dans la conférence Rédiger un CV et une lettre de motivation en Suisse (et en France) (à télécharger gratuitement sur le site Travailler-en-Suisse.ch). Sur le site emploi.travailler-en-suisse.ch, vous trouverez également de nombreuses informations utiles sur la lettre de motivation en Suisse.

Quelques ressources supplémentaires :

Et vous, quelles sont vos préoccupations principales concernant la rédaction du CV et de la lettre de motivation ?

RSS_32 Recevez par mail directement tous les nouveaux billets du blog de Travailler en Suisse et devenez fan du Groupe Facebook « Travailler et vivre en Suisse »

crédit photo : iStockPhoto

« Merci » : le mot qui a disparu du vocabulaire courant

pas-contentJe vais pousser un coup de gueule. Ça n’arrive pas souvent, mais des fois ça fait du bien.

Que ce soit dans les conférences sur l’emploi en Suisse que je donne, dans les salons ou ateliers CV que j’anime, je me rends en général assez disponible. Et je propose systématiquement aux  personnes que je rencontre et qui le souhaitent, qu’elles me retournent leur CV pour que je puisse leur dire ce que j’en pense, leur faire mes corrections etc…

Par ailleurs, je suis assez souvent sollicité pour des questions très diverses (comme par exemple aujourd’hui, on vient de me demander si le réseau de transport en commun était développé sur Prilly etc…). Sauf si cela prend beaucoup de temps, en général je réponds (le délai varie de l’instantané à 1 mois).

Eh bien j’ai décidé aujourd’hui d’arrêter de répondre pour la raison suivante : environ 2/3 des personnes ne me remercient jamais.

La correction rapide d’un CV par exemple, c’est au minimum 15 à 20 minutes. Ce temps c’est toujours autre chose que je ne fais pas. Je suis vraiment choqué par ce manque de savoir-vivre, à croire qu’on imagine que je suis un service public.

Et dire que je mets de l’énergie dans des conseils concernant le networking, l’emploi etc… Dans la prochaine édition de « Décrocher un emploi en Suisse« , je ferai un chapitre sur la politesse…

Concernant le CV, ça tombe bien puisque nous allons bientôt commercialiser un service de correction. Un de mes associés me disait avec humour que dans ce cas non seulement nous allons faire payer une prestation, mais il est probable qu’on nous dise merci plus souvent…

Que ceux qui me lisent et dont le CV est attente de correction ne s’inquiètent pas, je leur retournerai. Mais je n’en accepterai plus aucun autre.

RSS_32 Recevez par mail directement tous les nouveaux billets du blog de Travailler en Suisse

Fiscalité des frontaliers : conférence

Info conférence

Le groupe Créquy et le courtier suisse Actuaire Conseil du Léman organisent une conférence sur la défiscalisation des frontaliers, où des spécialistes tenteront de répondre aux questions suivantes :

- Loi Scellier : faut-il préférer le neuf ou l’ancien ?

- Loi Malraux : quelles sont les nouveautés pour 2009 ?

- Faut-il choisir une assurance-vie française ou suisse ?

- Que faut-il savoir sur les caisses de pension suisse ?

Date et lieu : le mercredi 27 mai 2009 à 18h30 à l’esplanade du Lac à Divonne les Bains

Participation gratuite mais inscription obligatoire : malraux@lemanconseil.ch